9 December, 2019
HomeOn InformeSurendettement : le combat des femmes

Surendettement : le combat des femmes

La vie à crédit pour rester à flot

En juillet 2019, un rapport de la Banque de France révélait que, en 2018, 54 % des dossiers de surendettement concernaient les femmes et que, dans 29 % des cas, elles étaient mère célibataires.

Plus de 50 % des personnes surendettées font partie d’un ménage vivant sous le seuil de pauvreté et plus de 25 % de ces personnes sont actuellement au chômage, 68 % des surendettés sont des personnes seules.

Près de 22 % des ménages surendettés sont des familles monoparentales, ce qui expose davantage les femmes et mères aux risques de surendettement, d’autant plus qu’elles disposent de revenus en moyenne inférieurs à ceux des hommes.

L’ensemble des dettes financières (emprunt immobilier, crédit à la consommation, autre dette bancaire)  représentent encore près de 75 % de l’endettement des surendettés, emprunt immobilier et crédit à la consommation représentant chacun près de 35 % de leurs charges d’endettement.

Plus de 20 % des dossiers ne comportent aucune dette à la consommation (crédit renouvelable, prêt personnel, crédit affecté, LOA), ce qui peut s’expliquer par les effets vertueux enclenchés par les Lois Lagarde et Hamon (2010 et 2014) en faveur d’une distribution plus encadrée du crédit à la consommation (notamment, du crédit renouvelable).

On assiste donc à une diminution régulière et nette du surendettement mais en même temps, il semble que le phénomène du surendettement perdure pour les populations particulièrement fragilisées socialement et financièrement.

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !