7 June, 2020
HomeOn InformeCultureSe retrouver chez soi, en couple quelle divine idée…

Se retrouver chez soi, en couple quelle divine idée…

Ou divin enfer ?

Se retrouver chez soi, en couple quelle divine idée …. Ou divin enfer ? En quoi le confinement renforce t’il ou met-il en exergue les petits travers de votre « moitié »? Comment  un couple désuni,  deux partenaires en désaccord, un couple fragilisé, un couple déserté par un des partenaires  va-t-il, peut-il réagir ?

Lorsque vous avez rencontré votre partenaire et que vous vous êtes décidés à créer un couple vous vous êtes choisi mutuellement et librement. Ce couple, qui est le plus petit système humain, se compose de trois éléments : deux personnes et le couple. Vous avez construit ce dernier en mettant en place certaines croyances, souvent inconscientes, un certain nombre de pratiques rituelles. Ces rituels peuvent prendre de multiples formes telles que des petits mots déposés par un des partenaires pour rappeler à l’autre qu’il pense à lui, des sms dans la journée, une soirée hebdomadaire permettant au couple de se retrouver, l’acceptation de temps personnel régulier accepté par l’autre et soulignant l’importance de ce besoin pour maintenir le couple en bonne santé … Tout cela structure le couple, lui donne un sens, une identité. C’est ce qu’on appelle « l’enveloppe couple ».

Cette « enveloppe couple » a une fonction concrète pour chacun des membres : apporter soutien réconfort, attention et bien-être. Elle devient un repaire qui peut amortir tous les chocs de la vie. Alors que se passe-t-il pour des couples en difficultés, désunis lors du confinement ?

Comment vivre le huit clos, l’intimité forcée dans ces conditions ?

Zoomez sur votre couple et les difficultés qu’il rencontre peut vous aider à vivre cette cohabitation contrainte. Cela peut tout moins être un premier pas vers un vivre ensemble différent.

Lorsque l’on parle de désunion, on se représente  souvent une configuration où l’un des partenaires déserte le couple amenant la disparition de celui-ci.

Mon expérience des couples m’a fait entrevoir d’autres formes qui font du couple désuni un couple désaccordé tel un instrument de musique, un couple en conflit.

C’est de ce couple-là dont je souhaiterais vous parler à présent et de son vécu au sein des contraintes actuelles :

Un partenaire peut rencontrer un obstacle extérieur qui le fragilise et qui, par ricochet, fragilise le couple. Vous avez peut-être déjà vécu la situation où un membre du couple endeuillé se replie sur lui-même, s’isole. L’enveloppe couple qui jusque-là remplissait sa fonction de soutien, de réconfort, de refuge peut lui sembler d’aucun secours car il ne parvient pas à combler le vide laissé par la personne disparue. Une distance s’installe dans le couple, la communication devient organisationnelle. Le couple semble s’effacer petit à petit.

On rencontre aussi ce genre de situation lors de l’entrée en thérapie d’un des partenaires, de la maladie de l’un des conjoints, … Toutes ses situations viennent déstabiliser le couple. Les désaccords apparaissent, l’incompréhension, la distance se crée et l’on a l’impression que le couple se désagrège.

On peut aussi avoir ce ressenti lorsque les partenaires sont face à une difficulté qu’ils ne parviennent pas à surmonter alors que l’enveloppe couple est bien présente et solide. Il s’agit souvent ici de difficultés rencontrées lors du passage d’une étape de vie à une autre telle que l’arrivée d’un enfant, le départ d’un enfant, l’entrée dans l’adolescence, le départ en retraite. Le système qu’est le couple est déstabilisé et induit un sentiment d’insécurité qui inquiète, qui interroge le fondement même  de ce dernier.

Le couple peut aussi être affaibli, douloureux, insatisfaisant et ce, sans en connaître la source. Dans cette configuration, les partenaires décrivent souvent que leur union s’est laissée submerger par les contraintes de la vie familiale, professionnelle. La communication devient fonctionnelle, organisationnelle. Ils ne se reconnaissent plus comme membre du couple et se demande si ce dernier existe encore.

Dans tous ces scénarios, le confinement peut être vécu comme une prison pour votre couple. Il n’y a plus d’échappatoire possible !

En effet, la situation que vous avez à vivre, aucun de vous ne la choisi.  Cette conjoncture vous amène à évoluer dans le cadre restreint qu’est votre domicile, où la proximité, le manque d’intimité physique, psychique peut peser, où les fenêtres de liberté se réduisent comme peau de chagrin, où les défauts de l’autre, ces petits riens que l’on ne préférait pas voir sont amplifiés.

Etre en présence de l’autre ravive les rancœurs, les attentes déçues, l’agressivité. Les paroles peuvent devenir blessantes voir violentes ; La colère contre le partenaire, contre la situation en elle-même peut être mise en exergue ce qui peut amener des pulsions violentes vis-à-vis de l’autre ; les manies vécues comme désagréables deviennent insupportables et pourtant elles sont là, sous vos yeux en permanence, sans possibilités de les éviter. On peut être amené à penser que seule la rupture sera la solution….

Et si vous preniez un temps pour revenir sur ce qui a fait que vous avez décidé de créer votre couple … Et si au lieu de vous disputer, vous vous mettiez à jouer ? Installez-vous confortablement …..

Retrouvez l’ambiance de ce premier moment à deux, assemblez table et chaises pour un repas à deux et ensuite remontez le temps : Qu’est-ce qui vous a séduit chez l’autre lors de votre première rencontre ? Pourquoi avez-vous choisi cette personne et pas une autre ? Si vous aviez à imager ce que l’autre représentait pour vous au début de votre couple, à quel personnage de conte, de dessins animés de Walt Disney vous l’associeriez. Et aujourd’hui, à quel personnage correspondrait-il ? comment cette princesse est devenue sorcière ? Comment ce prince charmant est-il devenue Peter Pan ? Comment expliquez-vous ce changement ? Quand s’est-il produit ? Quel évènement a pu contribuer à celui-ci ? Et comment créer l’environnement qui vous permettra de retrouver cette princesse, ce prince ?

Tous ces moments décalés, originaux, imprévisibles que vous pouvez créer durant le confinement peuvent vous aider à mieux comprendre votre couple et là où il en est aujourd’hui. Cette réflexion peut vous amener à prendre de la distance et à accepter votre part de responsabilité, et par la même, sans excuser l’autre, diminuer pour un temps les tensions que le couple subit. Ne subissez pas le rapprochement, faites en une piste de solution pour en sortir différent.

Et pourquoi ne pas recréer  aussi le manque dans cet espace confiné qu’est le vôtre ?

Pourquoi ne pas planifier des plages horaires où chacun peut évoluer dans la cuisine, le salon sans la présence de l’autre ? Pourquoi ne pas s’essayer à des activités en solo que vous n’avez pas encore tester : la cuisine, l’écriture, la musique, le bricolage … et pourquoi ne pas en faire profiter l’autre quand l’envie de partage refait surface ?

Ne vous méprenez pas. Si vous choisissez d’inviter votre partenaire à certains moments, vous partagerez plus qu’une part de gâteau, qu’un morceau de musique. Vous lui transmettrez des émotions, des idées, des désirs, des espoirs et ce, sans utiliser le langage qui peut-être parfois réducteur, ne traduisant que partiellement ce que l’on pense, ce que l’on ressent ; Et tout ceci, bien entendu, dans le respect de l’autre, avec bienveillance.

C‘est dans ce renouveau que vous pourrez redéfinir des espaces d’intimité en prenant en compte vos besoins et ceux de votre partenaire et ce, afin de permettre la réflexion, et la mise à distance des tensions qui sont en présence.

Le confinement n’est pas le temps des règlements de compte. Vous pouvez  l’envisager comme un temps de pause, une parenthèse permettant de porter un autre regard sur votre couple et son fonctionnement ; le regarder comme un tiers qui s’est construit et a grandi avec vous. Développez une autre communication : surprenez-vous !

Pas facile à faire, utopique me direz-vous ? Et pourquoi pas ?

Il ne s’agit pas ici de faire abstraction des difficultés mais de les entrevoir d’une manière différente en mettant de côté les griefs, les rancœurs du moment. Je me suis aperçue, au fil du temps, que les non-dits entre partenaires ne permettent pas de sortir de l’impasse. Ils ne font que bloquer un fonctionnement qui fait déjà suffisamment souffrir de manière stérile. Reprenez à « zéro », osez vous regarder différemment.

Le philosophe Kierkegaard disait : « Du possible, du possible sinon j’étouffe ». Et si vous vous essayez à créer du possible ?

Cette expérience inédite peut être pour vous l’occasion d’user de créativité et vous permettre de créer un nouveau possible  pour votre couple.

Alors faites-vous confiance et faites de ce confinement une chance pour votre couple !

Adeline Lombardot, thérapeute conjugale et familiale

Adeline Lombardot, thérapeute conjugale et familiale, riche d’une expérience de 25 années dans le médico-social et dans le soin aux familles.

Share