15 December, 2019
HomeOn InformePourquoi des programmes de formation pour les femmes seulement ?

Pourquoi des programmes de formation pour les femmes seulement ?

Doter les femmes d’outils « sexospécifiques » appropriés pour réussir

Bien que des progrès aient été réalisés dans la promotion de l’égalité des femmes sur le lieu de travail, il existe encore de grandes disparités en matière de leadership et de disparités entre les sexes. Selon Catalyst (2019), les femmes détiennent 51,5 % de tous les postes de gestion, professionnels et connexes. Cependant, dans les entreprises du S&P 500, les femmes sont de moins en moins représentées à mesure qu’elles graviront les échelons.

Le rapport Women in the Workplace 2018 de McKinsey & Company indique que pour 100 hommes promus cadres, seulement 79 femmes sont promues. Ce phénomène crée un système d’iniquité précoce qui conduit à une diminution du nombre de femmes dans la réserve de talents. Moins de femmes expérimentées sont promues à des postes supérieurs, ce qui signifie que les femmes ne peuvent jamais rattraper leur retard, et l’écart persiste.

Les femmes qui occupent des postes de direction sont performantes

L’étude de McKinsey portant sur 1 000 entreprises dans 12 pays a révélé que les entreprises se situant dans les 25 % supérieurs, en ce qui a trait à la diversité des sexes au sein des équipes de direction, étaient plus susceptibles de surperformer en termes de rentabilité (21 %) et de création de valeur (27 %).

En outre, les entreprises qui affichent des niveaux plus élevés de mixité et qui mettent en œuvre des politiques et des pratiques RH axées sur la mixité sont liées à des niveaux plus faibles de rotation du personnel (Catalyst, 2013).

La voix des femmes compte

Les femmes offrent une perspective et une approche distinctes en matière de leadership qui peuvent produire les mêmes résultats que les hommes ou peut-être mieux. Des styles de leadership plus participatifs, souvent attribués aux femmes, peuvent favoriser la créativité et l’innovation.

Il existe de nombreuses preuves que les dirigeantes ont un style de leadership plus collaboratif, androgyne et transformationnel que leurs homologues masculins. Les femmes en tant que leaders, comparativement aux hommes, produisent des résultats que l’on peut qualifier de plus compatissants, bienveillants et éthiques, favorisant ainsi le bien public (Eagly, 2013).

Les femmes sont confrontées à certains défis sur le lieu de travail

Les recherches de McKinsey montrent que les deux tiers des femmes sont confrontées à des micros agressions au travail, et que leur jugement ou leurs compétences sont remises en question. Ces difficultés, prises individuellement, peuvent sembler minimes, mais elles s’accumulent avec le temps. Les femmes qui subissent ces micros agressions considèrent que leur milieu de travail est moins équitable et sont plus susceptibles d’envisager de quitter leur lieu de travail.

Dans un environnement où les programmes de formation des cadres supérieurs en leadership ne manquent pas, pourquoi un programme axé uniquement sur les femmes est-il une bonne idée ? La réponse est que de nombreux programmes de développement du leadership traitent tous leurs participants de la même façon, en épousant le fait qu’avec l’acquisition de quelques compétences, tous les participants peuvent s’en aller en leaders plus forts et meilleurs.

En réalité, c’est différent pour les femmes. Les filles ont une impulsion naturelle pour devenir un leader ; cependant, dès l’école, cette impulsion est conditionnée par les pressions sociétales. Non seulement nous devons cultiver plus tôt les compétences en leadership chez les jeunes femmes, mais nous devons aussi doter les femmes de tous âges d’outils « sexospécifiques » appropriés pour réussir.

Il a été suggéré que les femmes dirigent différemment que les hommes. En général, les femmes guident en se concentrant davantage sur les relations, en obtenant des résultats grâce à des modèles de collaboration et en partageant l’information, tandis que les hommes se concentrent sur la promotion des contributions individuelles et l’atteinte des résultats finals. Si c’est le cas, alors un autre type de formation au leadership pour les femmes est approprié et nécessaire.

Tout au long de la longue histoire d’éducation des femmes, nous pouvons constater que les salles de classe réservées aux femmes mènent à des niveaux plus élevés d’engagement, d’autonomisation et, par conséquent, de résultats. En s’engageant dans des occasions d’apprentissage actif et collaboratif dans un espace sûr et respectueux, les femmes sont en mesure d’approfondir leur apprentissage. Le contenu est soigneusement sélectionné pour répondre aux besoins uniques des femmes cadres et aider les femmes à affiner leur identité en matière de leadership en élaborant des stratégies pour réussir en milieu de travail, en renforçant leur voix et en augmentant leur niveau de confiance.

En reconnaissant ces défis, les femmes développent leur résilience, augmentent leur tolérance au risque et développent des alliances et des réseaux qui offrent un meilleur système de soutien bien au-delà de la salle de classe.

Grâce à une expérience éducative stimulante, ces leaders retournent au travail, prêts à relever de nouveaux défis et à créer un impact durable.

Dans cette optique Sarasvati vous fera prochainement part de ses nouveaux projets ou contactez-nous directement : contact@sarasvati.fr

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !