10 December, 2019
HomeOn InformePourquoi certains hommes craignent une femme qui gagne plus !

Pourquoi certains hommes craignent une femme qui gagne plus !

Comment vivent-ils cette situation à l’inverse du schéma patriarcal ?

Monsieur est titulaire d’un baccalauréat, Madame a un doctorat. Les réalisations de la femme sont une source de fierté. Son statut dans le monde professionnel est bien mérité. Elle apporte le principal revenu de la famille et est source de la stabilité financière. Mais ce genre de déséquilibre est encore considéré comme stigmatisant pour les hommes dans notre culture.

Pourquoi certains hommes sont-ils mal à l’aise avec une partenaire qui gagne plus ou possède un niveau d’éducation supérieur ? C’est pourtant une situation qui génère plus de stabilité économique et de ressources pour la famille, non ?

Des générations d’hommes sont conditionnés à se considérer comme des fournisseurs et non comme des prodigueurs de soins.

Ce cadre « des hommes comme soutien de famille », est né au tournant du siècle dernier, lorsque la révolution industrielle a déplacé les hommes de la ferme vers l’usine et les a coupés de la vie à la maison.

Une culture patriarcale qui permettait aux hommes de tout contrôler, les ressources et les dépenses. Ainsi, les femmes, qui n’avaient pas le droit de gagner leur vie, restaient à la merci de la bienveillance de leur mari, acceptant le niveau de fidélité ou de compassion offert.

Aujourd’hui, les hommes qui touchent moins de revenus, qui sont confrontés au chômage, qui sont sous-scolarisés, se heurtent souvent à une forme de stigmatisation. Ils en souffrent car ils sont eux-mêmes trop investis dans leur « modèle » d’hommes.

C’est le résultat de notre culture de la virilité fondée sur la domination, qui modélise toutes les relations comme étant fondamentalement inégales. Cette culture de l’homme autoritaire, violent ou intimidant a marqué de façon indélébile les hommes qui, lorsque les choses vont mal, utilisent leur pouvoir pour dominer. Nous nous attachons donc à des symboles de domination sexuelle dans notre vie familiale. Faire le ménage est considéré comme une forme soumission réservée aux femmes. Même si elles ont travaillé toute la journée.

L’adoption de nouveaux modèles de parité hommes-femmes pour les revenus, le travail à domicile, la prestation de soins et le partage du pouvoir nécessitera une nouvelle façon de considérer la valeur de tout travail effectué à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. Pour les partenaires, la négociation de ces symboles de statut changeants sera une tâche continue.

Les hommes doivent prêcher pour mettre fin aux modèles de pouvoir et de contrôle de notre culture. Nous devons aller au-delà des versions éculées de la virilité qui sont profondément insatisfaisantes. Ils nous font du mal à nous tous, femmes et hommes.

Heureusement, le besoin des hommes de s’appuyer sur les symboles archaïques de la domination masculine commence à décliner. Nombreux sont les hommes heureux de soutenir leurs conjointes dans leur projet professionnel en participant aux tâches domestiques et à la garde des enfants. Voire même à inverser les rôles.

Apprenons à développer de véritables liens et une véritable communauté, ce qui manque à certains hommes. Il est temps que les hommes se mobilisent et défient une fois pour toutes les terribles hypothèses de l’absurde culture de la virilité.

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !