8 July, 2020
HomeJe m'informeCulture« Mini, mini, mini », Jacques Dutronc en 1966

« Mini, mini, mini », Jacques Dutronc en 1966

Incroyable vidéo où la mini-jupe suscite étonnement, indignation ou envie

30 avril 1966

A travers une séquence scénarisée, présentation de la mini-jupe dont

Voiture s’arrêtant – jeune fille en descendant – une mini-jupe (elle se retourne : elle n’est plus très jeune) – mannequin posant devant photographe – mini-jupes dans la rue – visages réprobateurs des passants – photographes plusieurs plans – mannequins dans la rue – (cris réprobateurs : sonore, moqueurs, grivois etc…)

Interviews de jeunes filles : pourquoi elles portent des mini-jupes – une cliente dans une boutique : la gaminerie (Bd St Germain) une cliente l’essaie, vitrine boutique : « La gaminerie » – passants intrigués – femmes sortant de la gaminerie avec mini-jupes.

« Mini, mini, mini », comme le disait Jacques Dutronc en 1966 ; tout comme le bikini, la mini-jupe a fait tourner des têtes depuis les années 60 ! De ses détracteurs du début à ses admirateurs de maintenant, voici un historique de cette pièce de mode née dans les années 1960. Entre vêtement usuel et arme de libération de la femme, la mini-jupe est l’un des signes de son époque et des attentes de toute une génération.

La mini-jupe, un bout de tissu venu d’Outre-Manche

Mais qui a eu cette idée folle d’inventer la mini-jupe ? Les Anglais, bien évidemment ! L’excentricité anglaise et tout aussi reconnue que le flegme britannique. Il n’est donc pas étonnant que la mini-jupe soit née en Angleterre, en pleine révolution Pop. Fait encore plus étonnant : cette pièce de mode a été inventée par une femme du nom de Mary Quant ! Cette jeune femme, autodidacte, se passionnait pour la confection de vêtements et n’hésitait pas à créer ses propres lignes pour elle-même comme pour ses amies. C’est dire que la mini-jupe parle à toutes les filles ! Il s’agit bien là d’un vêtement « street wear » : voulu et conçu par et pour la rue. La première jupe courte fut commercialisée dans une boutique de Chelsea à Londres en 1962.

La mini-jupe : symbole d’une révolution !

La mini-jupe a de suite fait scandale ! Elle dévoile les jambes des femmes mais elle se porte aussi et surtout comme un symbole d’indépendance. C’est en cela que la mini-jupe apparaît comme révolutionnaire. Certains pays comme les Pays-Bas ont interdit tout simplement la mini-jupe de son territoire. En France, on doit attendre l’année 1965 et la collection haute couture d’André Courrèges pour qu’elle obtienne une belle ovation du public… les détracteurs n’étant tout de même pas loin, telle que Coco Chanel. La diffusion du prêt-à-porter dans des prix très abordables, permet également à tout à chacune de porter la mini-jupe en signe d’évolution des mœurs.La mini-jupe est aussi un vêtement confortable qui permet aux femmes de se libérer des bas et des porte-jarretelles : le collant fait sont entrée tonitruante grâce à la mini-jupe !

Share