9 December, 2019
HomeOn InformeCultureLes FEMMES sont « querelleuses, tracassières, ergoteuses, mesquines et avares…». Sigmund Freud

Les FEMMES sont « querelleuses, tracassières, ergoteuses, mesquines et avares…». Sigmund Freud

On peut se demander ce que Freud comprenait vraiment des FEMMES…

Certains de ses textes décrivent les femmes comme des hommes ratés, d’éternelles enfants, des créatures râleuses, hystériques qui ne gagnent rien à étudier. De là à se demander ce qu’il comprenait vraiment d’elles…

L’énigme du féminin repose sur une réalité anatomique : les femmes n’ont pas de sexe visible, et cette particularité morphologique les rend opaques. À la place du pénis, chez les filles, il y a… rien, affirme Freud. Et c’est à partir de cette perception décevante et plutôt angoissante que les petits se forgent une croyance un peu méprisante qu’ils conserveront toute leur vie : une femme est un homme châtré, un mâle qui a perdu son organe, c’est-à-dire bien peu de chose – rien qui enseigne quoi que ce soit sur la féminité.

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !