9 December, 2019
HomeOn InformeArtsLes femmes à l’honneur à Cannes…?

Les femmes à l’honneur à Cannes…?

L’égalité des sexes dans le cinéma ?

Les acteurs et les cinéastes participant au festival de Cannes de cette année se sont joints aux activistes pour avertir que si les mentalités de l’industrie évoluaient en faveur de l’égalité des sexes, les progrès étaient encore lents.

Salma Hayek et Eva Longoria, stars du cinéma, ont célébré dimanche le rôle des femmes dans le cinéma lors d’un gala fastueux à Cannes, dans un effort de promotion de l’égalité des sexes dans le secteur, qui n’atteint toujours pas les espoirs de nombreux militants.

L’année dernière, le festival de Cannes, la plus importante vitrine de cinéma au monde, a annoncé son engagement à intégrer un nombre égal d’hommes et de femmes à ses postes de direction d’ici à 2020, ce qui prend progressivement de l’ampleur lors d’événements européens et américains similaires.

Les acteurs et les cinéastes participant à l’édition de cette année se sont joints aux activistes pour avertir que si les mentalités de l’industrie évoluaient, les progrès étaient encore lents.

« Nous avons tellement de travail à faire et je pense que nous ne pouvons pas laisser tomber », a déclaré Longoria aux journalistes lors du dîner « Women in Motion » à Cannes, dans le cadre d’un programme mis en place par le groupe de luxe Kering pour promouvoir l’égalité des sexes dans le cinéma.

« Chaque fois que nous constatons une amélioration, nous ne pouvons pas simplement nous dire: OK, détendons-nous, l’élan va dans ce sens. Cela ne continuera pas ainsi, nous devons continuer à changer l’industrie pour nous-mêmes. »

L’actrice chinoise Gong Li, star de « Farewell My Concubine », a reçu un prix pour sa carrière lors de l’événement.

À Cannes, quatre femmes se disputent la Palme d’Or, parmi lesquelles les franco-sénégalaises Mati Diop et la française Celine Sciamma, sur 21 films inscrits, soit un peu moins de 20% du total.

Ailleurs, la proportion a parfois été plus élevée, avec plus de 40% des films présentés au festival de Berlin en février par des femmes.

« Nous entendons beaucoup parler de la façon dont les temps changent et s’améliorent, et c’est vrai. L’idée est de soutenir cette tendance. (Mais) les chiffres ne sont toujours pas bons », a déclaré Delphyne Besse, spécialiste des ventes de films et fondateurs de 50/50 d’ici 2020, le collectif derrière l’engagement de parité signé par Cannes. Selon les chiffres du groupe de lobbying, 38% des 47 festivals de films qui ont soutenu la campagne dans le monde ont été dirigés par une femme.

« Les femmes font des films depuis onze ans maintenant », a déclaré lors d’une conférence de presse Tilda Swinton, actrice britannique et vedette du film zombie « Les morts ne meurent pas ».

« Il existe d’innombrables films réalisés par des femmes. La question est de savoir pourquoi nous ne les connaissons pas », a-t-elle déclaré, ajoutant que même les notices nécrologiques pour les cinéastes avaient tendance à être dépassées par celles consacrées aux hommes.

Les organisateurs de Cannes ont déclaré qu’ils n’envisageaient pas d’introduire des quotas dictant l’équilibre entre les sexes des films sélectionnés pour participer au festival.

« Cannes n’est qu’au bout de la chaîne. Cela doit commencer par des encouragements dans les écoles de cinéma », a déclaré le directeur du festival Thierry Fremaux la semaine dernière.

La vitrine du cinéma cherche toutefois à inclure davantage de femmes dans son conseil d’administration, et le jury du festival a été plus équilibré cette année.

Le directeur de « Atlantics », Diop, a déclaré que les festivals restaient un point de départ logique pour souligner le travail des femmes dans l’industrie. « Cela commence avec les films, il n’y a pas de festival sans films, donc c’est une exposition extraordinaire qui donnera aux films une plus grande visibilité », a-t-elle déclaré à Reuters dans une interview.

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !