10 December, 2019
HomeOn InformeCultureLe sexisme en médecine : un danger pour la santé des femmes

Le sexisme en médecine : un danger pour la santé des femmes

Prendre en compte les différences, pour mieux combattre les inégalités

Depuis une vingtaine d’années, la recherche médicale internationale évolue pour intégrer la question du genre dans les pratiques et les thématiques de recherche. L’objectif est de prendre en compte la façon dont les rôles sociaux et le contexte culturel influencent la santé des femmes et des hommes sur le plan physiologique et pathologique. Intégrer le genre dans la médecine et la recherche répond à un questionnement à la fois scientifique et éthique. Il s’agit de lutter contre les inégalités et les discriminations qui touchent les hommes et les femmes dans les domaines de la santé.

Sexe et genre : une façon d’intégrer tous les déterminants de l’état de santé

Pour appréhender la question du genre en santé, il est d’abord nécessaire de définir ce dont on parle:

Le sexe désigne les caractéristiques biologiques (chromosomes, organes génitaux, hormones, fonctions reproductives) qui différencient les mâles des femelles, y compris dans l’espèce humaine.

Le genre correspond aux différences non biologiques qui distinguent les individus : c’est un concept qui désigne les processus de construction sociale et culturelle des identités féminine et masculine, et ceux des rapports sociaux entre les sexes.

Le sexe et le genre ne sont pas des variables séparées : elles se rejoignent dans un processus d’interaction entre la biologie et l’environnement social qui se développent dès la naissance, voire avant. Il est important d’inciter les médecins à considérer les différences entre hommes et femmes, non pas comme une simple dichotomie entre mâle et femelle, mais comme le produit d’une intrication entre sexe et genre. Les recherches en santé doivent prendre en compte cette articulation pour expliquer à la fois les différences et les similarités entre les femmes et les hommes dans la physiologie et la pathologie.

Penser la médecine à la lumière du sexe et du genre permet d’apporter une vision plus précise des inégalités de santé et de leur origine.

Comprendre la problématique En matière de santé, femmes et hommes ne sont pas logés à la même enseigne. Mais les différences biologiques sont loin d’être seules en cause : les représentations sociales liées au genre féminin ou masculin jouent sur l’attitude des patients, du corps médical et des chercheurs.

S’intéresser aux relations entre genre et santé permet de mener une réflexion éthique sur la contribution des facteurs sociaux et culturels aux inégalités de santé entre les sexes.

Cette approche vise à enrichir les connaissances sur les origines des différences entre les femmes et les hommes dans la santé, pour de meilleures pratiques cliniques et dans la recherche biomédicale.

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !