7 December, 2019
HomeOn InformeLe monde des start-ups exclut les femmes

Le monde des start-ups exclut les femmes

5% des start-ups françaises sont composées d’une équipe dirigeante féminine.

Selon les données recueillies, seulement 5% des start-ups françaises sont dirigées par des équipes exclusivement féminines, et les projets portés par des femmes ont 30% moins de chance d’être financés, comparés à ceux montés par des hommes.

Dès lors, les femmes ont tendance à s’associer avec leurs homologues masculins : 61% des femmes s’allient à des hommes, alors que seulement 9% des hommes fondent une entreprise avec une femme.

Des difficultés qui n’ont aucune raison rationnelle. Selon une étude menée par le cabinet américain McKinsey en 2015, les entreprises dont l’équipe dirigeante est mixte, ont 15% de plus de chances de réussir. Un nombre qui atteint 35% pour ce qui est de la diversité raciale et ethnique.  » L’absence de mixité dans l’entrepreneuriat fait perdre de l’argent », résume Jessica Apotheker du Boston Consulting group.

À projet égal, CV égal et pitch égal, les investisseurs homme et femme préféreront un projet porté par un homme.
Pour la majorité, ces choix des investisseurs ne sont pas volontaires, mais nourris par des  » biais inconscients  » que l’on retrouve dans d’autres domaines de la société. Et dans l’entrepreneuriat, cela a une incidence sur le financement de certains projets (souvent portés par des hommes), au détriment d’autres (souvent portés par des femmes ou des équipes mixtes).

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !