7 December, 2019
HomeOn InformeCultureLe manque de femmes tue l’innovation

Le manque de femmes tue l’innovation

L’entre soi masculin conduit à évoluer en vase clos et rend l’écosystème stérile !

A l’inverse, la diversité de genres revient à diversifier les débouchés et contribue à leur croissance, soulignent des chercheurs.

«là où tout obstacle met en jeu la survie de l’entreprise», précise le professeur Dietmar Grichnik, qui a conduit les investigations au côté de son collègue Manuel Hess. Le but: déterminer les effets sur la marche des affaires d’une diversité de genres aux fonctions décisionnelles.

Milieu élitiste et dominant

Leurs recherches montrent que le fait de compter trop peu de femmes dans les jeunes entreprises favorise la persistance de réseaux d’hommes élitistes et dominants – la boys’ club culture mise en lumière avec l’affaire de la Ligue du LOL sur les réseaux sociaux cet hiver.

 A court terme, le recrutement de femmes extérieures à ces groupes peut constituer un frein, observe Dietmar Grichnik. Mais sur le long terme, l’entre-soi masculin s’avère bien plus néfaste: il emprisonne l’écosystème de l’innovation dans un système de vase clos stérile, où évoluent toujours les mêmes entrepreneurs, clients et investisseurs.

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !