12 November, 2019
HomeOn InformeCultureFête de la musique : les femmes ne sont pas à la fête

Fête de la musique : les femmes ne sont pas à la fête

Quand les femmes de l’industrie dénoncent le sexisme.

Après les femmes de l’industrie du cinéma, les femmes de l’industrie musicale font donc leur « #MeToo ».

Elles sont 690 professionnelles signataires d’un manifeste qui dénonce « les propos misogynes, les comportements déplacés récurrents, et les agressions sexuelles qui atteignent en toute impunité la dignité des femmes ». Si le texte porte la trace, y compris dans sa langue, de la vague partie des États-Unis, il montre aussi comment une lutte peut s’affiner et se réfléchir plus que se décliner. 

Mais le manifeste « F.E.M.M » pour Femmes Engagées des Métiers de la Musique, plutôt que d’élargir son propos au combat féministe actuel en général, reconnaît et insiste sur cette spécificité culturelle du milieu de la musique. C’est à mon avis une force qui propulse la vague et évite le vague.

Une spécificité donc mais laquelle ? Les zones de flou entre professionnel et privé, les contextes souvent nocturnes accompagnés d’alcool et de stupéfiants, mais aussi un esprit vernaculaire de l’industrie musicale où les femmes sont naturellement harcelées et diminuées. Ça fait en quelque sorte parti du folklore…

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !