10 December, 2019
HomeOn InformeFemme? Plus de 45 ans… ?Trop vieille pour être embauchée !

Femme? Plus de 45 ans… ?Trop vieille pour être embauchée !

La discrimination par l’âge est un handicap pour les femmes !

Une nouvelle étude révèle que les travailleuses de plus de 45 ans sont confrontées à une discrimination en matière d’embauche.
Cette enquête considère comme « âgés » les 45 ans et plus.

Le document de travail du Bureau national de la recherche économique, basé sur ce qui est probablement la plus grande expérience sur le terrain à ce jour, teste la prévalence de la discrimination fondée sur l’âge lors de l’embauche et montre que les curriculum vitae des femmes « âgées » reçoivent beaucoup moins de rappels que ceux des hommes et des candidats plus jeunes des deux sexes.

Les chercheurs, David Neumark et Ian Burn, de l’Université de Californie à Irvine, et Patrick Button, de l’Université de Tulane, ont entrepris de rédiger un curriculum vitae reflétant de la manière la plus réaliste l’expérience d’une personne de plus de 45 ans.

Les chercheurs ont ainsi  étudié des milliers de CV pour comprendre qui postule pour quel poste et comment il se présente. Ils ont ensuite conçu des Curriculum Vitae factices dans quatre catégories d’emplois, trois tranches d’âge et une douzaine de villes. Au total, plus de 40 000 CV ont été envoyés en réponse à des offres d’emploi en ligne, bien plus que toutes les autres études sur le sujet.

Les résultats sont clairs et sans appel. L’étude a testé des catégories d’emploi (postes administratifs, vendeurs, commerciaux et agents d’accueil), qui pourraient être à la fois accessibles aux jeunes et adaptés pour les personnes « âgées ».

Dans l’ensemble, les travailleurs « fictifs » âgés de 49 à 51 ans ont reçu 18% moins de rappels que les 29 à 31 ans, et les travailleurs âgés de 60 à 65 ans, 35% de moins !
Pire, pour les emplois administratifs, sur un échantillon composé uniquement de candidates, les rappels pour les candidates âgées de 49 à 51 ans ont été inférieurs de 29% à ceux des candidats âgées de 29 à 31 ans, et pour les travailleurs âgées de 60 à 65 ans, 47% en moins.

Alors, qu’est-ce qui explique ces différences?
Les chercheurs ne peuvent l’affirmer, mais ils ont des pistes. « Il existe deux possibilités connexes », ont écrit les auteurs. « L’une est que les lois sur la discrimination fondée sur l’âge ne protègent que très peu les femmes. » Mais ce n’est pas tout.

« Deuxièmement, les femmes âgées peuvent en réalité subir plus de discrimination que les hommes âgés, car l’apparence physique est plus importante pour les femmes et parce que l’âge nuit davantage à l’apparence physique des femmes que des hommes », écrivent-ils, citant des recherches en sociologie menées au cours des deux dernières décennies.

Alors que les gens vivent plus longtemps et que le système de retraite est en péril, des opportunités pour les personnes « âgées » de subvenir à leurs besoins pourraient soulager une sécurité sociale et un système de retraite déjà en déficit.

Les femmes vivent en moyenne plus longtemps que les hommes, ce qui signifie qu’elles pourraient bénéficier davantage d’un emploi continu. Les couper de l’emploi simplement en raison de leur âge affecte de manière significative leur qualité de vie.

Bien sûr, il existe différents arguments pour donner ces opportunités aux jeunes – et ils ont déjà été utilisés pour justifier ces dispositions.

Néanmoins nous devons tous bénéficier du fait que les employeurs ne peuvent, ne doivent plus se permettre de discriminer sur une base autre que les qualifications pour un emploi.

Et si l’âge n’est pas une barrière, vous pouvez maintenant prolongez votre lecture !

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !