27 February, 2020
HomeOn InformeL’écologie, un truc de filles ? Sauver le monde n’est pas assez viril ?

L’écologie, un truc de filles ? Sauver le monde n’est pas assez viril ?


Les femmes ont longtemps surpassé les hommes dans le domaine de l’action environnementale. Dans tous les groupes d’âge et pays, les femmes ont tendance à adopter un mode de vie plus respectueux de l’environnement.

Comparées aux hommes, les femmes jettent moins, recyclent plus et laissent moins d’empreinte carbone. Certains chercheurs ont suggéré que les différences de personnalité telles que la priorisation de l’altruisme par les femmes pourraient aider à expliquer cet écart entre les sexes en matière de comportement écologique.

Les hommes peuvent parfois fuir les comportements écologiques en raison de l’image qu’ils craignent de renvoyer. Ce n’est pas que les hommes ne se soucient pas de l’environnement mais ils ont parfois tendance à vouloir se sentir virils. Ils craignent que des comportements respectueux de l’environnement ne les qualifient de féminins.

Alors, que peuvent faire les spécialistes du marketing environnemental pour se protéger contre la menace que représente le stéréotype vert-féminin pour les hommes?

Tout d’abord des messages et des supports marketing respectueux de l’environnement peuvent être conçus pour affirmer la masculinité des hommes et leur donner la confiance nécessaire pour surmonter leur peur d’être jugés comme des femmes lorsqu’ils adoptent des comportements écologiques. Des hommes qui se sentent en sécurité dans leur virilité seront plus à l’aise en vert.

Ensuite, les produits écologiques peuvent être commercialisés pour les hommes plus respectueux de l’environnement, avec des polices, des couleurs, des mots et des images plus masculines utilisées dans la stratégie de marque. Pour illustrer ces propos, cette étude de terrain réalisée chez un concessionnaire BMW. Les clients de sexe masculin étaient plus intéressés par un véhicule hybride après avoir visionné une publicité « masculine » dans sa description du modèle que lors de la visualisation de la publicité habituelle.

Ensemble, ces résultats mettent en évidence le fait que le stéréotype vert-féminin empêchent les hommes de prendre des mesures écologiques, et suggèrent que l’affirmation masculine et la stratégie de marque masculine sont efficaces pour réduire l’écart de genre dans l’environnementalisme.

Faire en sorte que l’homme se sente viril et qu’il devienne plus vert…

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !