3 July, 2020
HomeJe m'informeCoronavirus : pandémie de… violences conjugales !

Coronavirus : pandémie de… violences conjugales !

Quand le confinement devient séquestration

Les violences conjugales en hausse de plus de 30%

Depuis le début du confinement imposé contre l’épidémie de Covid-19 en France, les violences conjugales ont augmenté de 32%. Face à cette hausse, Christophe Castaner a annoncé jeudi 26 mars la mise en place d’un dispositif d’alerte. Les femmes victimes de violences pourront se rendre en pharmacie et bénéficier de la protection immédiate de la police ou de la gendarmerie.

« Le risque augmente du fait du confinement ». C’est ce qu’a affirmé ce jeudi le ministre de l’Intérieur. Une semaine après le début du confinement, imposé le 17 mars pour endiguer l’épidémie de coronavirus, les violences conjugales ont bondi de 32% en France. Interrogé sur le plateau de France 2, Christophe Castaner a annoncé la mise en place d’un dispositif d’alerte dans les pharmacies pour les femmes victimes de telles violences.

Les interventions des forces de l’ordre à la suite de signalements pour des violences conjugales ont augmenté de « 32% en zone de gendarmerie » et de « 36% à Paris » depuis la mise en place du confinement en France, a déploré Christophe Castaner. 

Pour contrer cette hausse inquiétante, le ministre a détaillé la « mission » des « policiers et gendarmes de France » de réagir « immédiatement » pour protéger les victimes de violences conjugales. Si pour l’instant aucune mesure officielle n’a été prise, des consignes seront données pour que les forces de l’ordre puissent « intervenir en urgence », a-t-il expliqué , en assurant que la lutte contre les violences conjugales était « une priorité ».

Share