3 June, 2020
HomeOn InformeBillet doux d’un mari à sa femme !

Billet doux d’un mari à sa femme !

LISEZ cette prose authentique, pathétique et pas comique !

Cette douce et charmante missive m’a été confiée par une amie qui ne sait comment « protéger » cette femme.

Analysons ce poème

A faire aujourd’hui :

Oui car ces mots pleins de tendresse sont presque quotidiens. L’amour, ça s’entretient.

Nettoyage de la cuisine :

C’est tellement plein de bon sens… Tu prépares, tu cuisines, tu sers et donc tu ranges en toute logique.

Les draps de la chambre :

Tu le sais pourtant. J’adore les draps propres et bien repassés, surtout le week-end.

Les taches de café :

Le week-end dernier en desservant le déca de ma mère, tu as non seulement cassé sa tasse (de notre liste de mariage) mais il y a 3 taches sur la façade blanche de ma (belle) maison (bourgeoise).

Les baies vitrées :

Pas sympa toutes ces traces de doigts des enfants. Et comme on ne va pas leur couper les bras, merci de nettoyer mes trois grandes baies vitrées, ça gâche la vue.

Appeler Mr X :

Non pas le bijoutier (c‘est un homonyme)… Notre médecin, j’ai un peu mal au genou et je pense que je dois consulter.

Garer ta voiture dans la rue :

C’est plus pratique pour toi pour les courses mais c’est la place de ma voiture et j’y tiens.

Aspirateur :

Il ne te plait pas le Dyson que je viens de t’offrir pour la fête des mères ? Vu le prix et compte tenu du fait que les enfants sont à l’école, ça ne doit pas être si compliqué.

Merci, bonne soirée, bisous et petit cœur (il ne sait pas dessiner les licornes)

Cet homme est amoureux de son « ménage »… Il distille ses messages quotidiennement afin d’entretenir les « feux de l’amour ».

Et cette femme subit, souffre mais ne dit rien et ne sait rien dire. Non, elle n’est pas sotte mais sous une emprise mystérieuse qui n’est bien entendu pas de l’amour. Une sorte de syndrome de Stockholm. Une admiration, un aveuglement face à son tortionnaire, de mari.

Cette femme, vous la connaissez !!!

Oui, vous la connaissez, vous l’avez connue, vous la connaîtrez et vous la croisez mais oui, sans le vouloir ou sans le savoir, c’est statistiquement une femme qui vous est proche ou connue.

Parler maintenant ou se taire à jamais ? Selon la formule consacrée…

Le silence est toxique… et sans antidote !

Désormais #condemari

Instagram, snapchat, facebook… pour ne pas subir !

Pas de silence face au poison

#condemari

Share