12 November, 2019
HomeOn InformeAung San Suu Kyi, Prix Nobel de la paix, complice de génocide

Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la paix, complice de génocide

L’ange venu ciel se métamorphose en tyran sanguinaire.

Ils sont 800 000 Rohingyas qui sont apatrides et sauvagement chassés de leur maison, torturés, violés, assassinés. Depuis, ils sont parqués comme des animaux dans des campements de fortune barbelés au Bangladesh.

Ces gens victimes d’un génocide en bonne et due forme proviennent du Myanmar (Birmanie), un pays d’environ 50 millions d’habitants dirigé par des militaires très radicaux avec comme marionnette madame Aung San Suu Kyi, cette très bonne personne qui, du temps où elle vivait à l’étranger, condamnait les atrocités commises en Birmanie.

Pour ces belles paroles héroïques, elle a reçu, à titre honorifique, la citoyenneté canadienne et le prix Nobel de la paix. Revenue dans son pays d’origine au Myanmar, l’ange descendu du ciel s’est transformé en tyran sanguinaire.

C’est un crime de guerre, un crime humanitaire et un génocide.

Share

Rejoignez la Lettre des Femmes !